When Cab stayed at Fletcher HENDERSON’s place

  Septembre 1929 : Cab Calloway a son premier engagement au Savoy de New York, avec les Alabamians (son premier orchestre au sujet duquel nous ferons prochainement une note). Arrivant de Chicago après une tournée d'échauffement (Kansas City, Toledo, Pittsburgh), c'est dans la maison de Fletcher Henderson que Cab et sa première femme Betty trouvèrent refuge. Et refuge est le mot juste étant donne le flop magistral que subirent Cab Calloway et son orchestre dès leur premier concert newyorkais... Read the full story →

Chap. 5: “New York and the Cotton Club”

    Plus long chapitre de son autobiographie, « New York and The Cotton Club » présente les débuts de Cab et sa réussite fulgurante qui fit de lui un des jazzmen les plus écoutés du moment. En toute modestie – une fois de plus – Cab explique que les Alabamians avaient la chance avec eux, tout d’abord parce qu’ils étaient un bon orchestre, mais surtout parce que lui était à sa tête, lui donnant une présence particulière grâce à la manière dont il le conduisait sur scène. Rien que ça ! Pour autant, les Alabamians ressemblaient peu ou prou aux orchestres blancs de Chicago, ceux de Benny Meroff ou de Paul Ash... Read the full story →

The Marx Brothers, Cab & Blanche on the same stage!

  Quelle affiche, n'est-ce pas ? Eh bien, vous n'avez pas rêvé ! Alors qu'il n'en était qu'à ses débuts sur la scène new-yorkaise, Cab se retrouva pendant une semaine à l'affiche d'un spectacle au Palace, sur la 47e rue à Manhattan. "The Schweinerei" était le titre de la pièce que jouaient les 4 Marx Brothers et l'incontournable Margaret Dumont. Georgie Price, jeune vedette du vaudeville, la soprano Rose Perfect et des ventriloques étaient également à l'affiche. Durant une semaine, trois shows complets vont se succéder chaque soir avec un programme chargé. Read the full story →

Elmer: Cab Calloway’ (not so) hidden brother

  Le nom « Calloway » était un vecteur de succès énorme. Avant Cab bien sûr, il y avait eu Blanche, la sœur aînée (née en 1903) qui avait fait ses premières armes avec Louis Armstrong avant d’avoir son propre orchestre en 1931. Mais ce que peu d’entre nous savent, c’est que Cab avait également un petit frère qui a eu lui aussi son orchestre. Mais pour en savoir plus sur Elmer Calloway, il faut chercher et chercher encore. Et surtout pas chez Cab… Read the full story →

August 14, 1945: the night Cab hit Claude Hopkins at the Zanzibar cafe

C'est grâce aux archives dans les journaux américains que j'ai pu trouver cette anecdote étonnante qui voit Cab frapper Claude HOPKINS alors qu'il était sur la scène du Café Zanzibar, un soir d'août 1945... Mais ça n'était pas n'importe quel jour : c'était le 14 août 1945, et quelques minutes avant ou après, la reddition japonaise avait été annoncée à la radio, interrompant le broadcast en cours. Read the full story →