“Shell Chateau”, the radio show with Al JOLSON (1936, Jan 25)

 
Alors que Cab Calloway et son orchestre sont à Hollywood pour tourner dans le film "The Singing Kid" avec Al JOLSON, ce dernier profite de leur présence pour les inviter dans son émission radio du moment : "The Shell Chateau".

Shell Chateau est une émission radio de variété qui débuta le 29 juin 1935 avec Al Jolson comme hôte. Néanmoins, Jolson lâcha rapidement le micro à cause d'un engagement pour un film et le reprit en janvier 1936 jusqu'en avril de la même année. Trop occupé sans doute avec ses divers tournages.
"The world greatest entertainer", Al Jolson (que j'ai personnellement beaucoup de mal à supporter...) reçut dans son émission un grand nombre de vedettes parmi lesquelles Bing Crosby, Frank Sinatra, Judy Garland... Il acquit ainsi sur les ondes une reconnaissance de la critique plus impressionnée que par ses prestations filmiques.

Enregistrée le 25 janvier 1936, l'émission qui a pour vedette Cab Calloway a néanmoins un programme chargé avec des sketches, des invités et même un feuilleton radiophonique haletant.

Au cours de cet enregistrement qui nous est parvenu, l'on peut entendre Cab Calloway et son orchestre à quatre reprises :
  • Some Of These Days (23'48) avec un solo de trompette de Lammar Wright puis de flûte par Walter Foots Thomas. On y entend un formidable scat de Cab et même quelques mesures détachées du guitariste Morris white. Le tout à un tempo très soutenu !
  • Cotton (27'50) une chansonnette sudiste sans aucun intérêt si ce n'est qu'elle permet d'entendre un duo entre Cab et son pianiste et complice Benny Payne, un peu à la manière de There's A Cabin in The Cotton.
  • Keep That Hi de Ho In Your Soul (32'15) qui apparaîtra également dans le film The Singing Kid.
  • I Can't Give You Anything But Love (42'20) chanté par Al Jolson en personne et accompagné par l'orchestre de Cab Calloway ; chanson que Jolson considère comme l'une des plus belles de ces dix dernières années.

On y entend un orchestre exaltant et exalté qui produit un swing extraordinaire. Ce qui est impressionnant également, c'est le lien qui semble exister entre Al Jolson et Cab. On a la même sensation lorsque l'on regarde les scènes du Singing Kid dans lesquelles les deux comparses sont à l'écran.

Deux jours après cette émission, Cab Calloway et son orchestre entrent à nouveau en studio pour enregistrer les titres de la bande sonore du film.

Alors maintenant, ouvrez grand les oreilles et préparez-vous à entendre un document sonore de toute première qualité ! Un grand merci à Old Time Researcher's Group !

 

 

 

blog comments powered by Disqus